DECOUVRIR

>L'afipaeim : une histoire

MEDIATHEQUE
LIENS UTILES

Espace Adhérents

JE SOUTIENS

L'afipaeim : une histoire

École des Beaux-Arts de Grenoble, 20h30, au soir du 25 janvier 1961, plus de 120 personnes garnissent les travées de l’amphithéâtre et adoptent les statuts constitutifs de l’association familiale de l’Isère pour l’aide aux enfants infirmes mentaux. Le but affiché de l’organisation :
« Assurer au point de vue matériel et moral la défense des intérêts généraux de toutes les familles adhérentes. »

En ce début d’année 1961, en dehors de cette déclaration de principe, rien n’existe dans le département de l’Isère pour accueillir les nombreuses personnes handicapées intellectuelles qui y vivent. Deux solutions s’offrent aux familles : garder leur proche à la maison, ou l’interner dans un hôpital psychiatrique. Forts de ce constat, face à l’indifférence de tous, une « poignée » de 12 parents engagés, sous la houlette d’Henri Daudignon, directeur de l’hôpital de Grenoble et parent lui-même, décident alors de réagir. Ils se regroupent, s’organisent pour créer l’afipaeim.

Un an plus tard, le 4 janvier 1962, le premier Institut médico-éducatif de l’Isère voit le jour. Pour la première fois, une quinzaine d’enfants handicapés intellectuels sont accueillis par une éducatrice, dans des préfabriqués vétustes mis à disposition par la ville de Grenoble : l’IME « Élysée Chatin » est né.

La création de cette structure constituait la première étape de ce qui allait bouleverser le monde du handicap intellectuel, et devenir une grande aventure en Isère, celle de l’afipaeim.

Qui aurait pu imaginer que, plus de 40 années après, l’afipaeim représenterait quelque 2 000 familles et amis, accueillerait pas loin de 2 600 enfants et adultes encadrés par près de 2 000 professionnels du handicap et gérerait plus de 35 établissements et services répartis sur l’ensemble du département de l’Isère ?

Qui aurait pu prédire que l’afipaeim, avec les partenariats qu’elle développe avec les différents intervenants du secteur, deviendrait de ce fait, un acteur important du champ du handicap intellectuel en Isère, tant auprès des familles que des professionnels et des pouvoirs publics ?

École des Beaux-Arts de Grenoble, 20h30, au soir du 25 janvier 1961.

Assemblée du 25 janvier 1961

Le but affiché de l'organisation : "Assurer au point de vue matériel et moral la défense des intérêts généraux de toutes les familles adhérentes"